BIEN-ÊTRE Notre tour du monde

Gérer sa contraception et ses cycles menstruels en voyage et au quotidien

Prendre soin de son intimité tout en préservant la planète. C’est désormais à la portée de toutes grâce à des solutions qui allient protection et praticité, des alternatives efficaces et écologiques aux protections conventionnelles. La culture du jetable et de l’aseptisation a entrainé une grande méconnaissance de son corps et un dégout du sang menstruel. Les cycles forment la spécificité du corps féminin et doivent être une bonne occasion d’apprendre à se connaitre et pendre soin de soi.

Parce que voyager peut être une aventure exaltante, mais cela peut aussi poser des défis, notamment en ce qui concerne la gestion de sa contraception et de ses cycles menstruels. Que l’on soi en déplacement ou dans notre quotidien, comprendre comment gérer ces aspects de notre santé est essentiel pour vivre pleinement chaque moment. Il était important pour moi d’aborder ce sujet en tant que femme, je dévoile dans cet article une partie de mon intimité, je te livre mon expérience et mes conseils !

SOMMAIRE

1. Contraception à la maison et en voyage

Opter pour une méthode de contraception naturelle

Les applications utiles pour gérer ses cycles

Être à l’écoute de son corps

Quels sont les symptômes normaux des menstruations ?

2. Gestion des cycles menstruels en voyage

3. Quelles protections périodiques écologiques choisir ?

1. La coupe menstruelle

Choisir la taille de sa coupe menstruelle ?

Entretenir sa coupe menstruelle

Les avantages de la coupe menstruelle ?

Quelle coupe menstruelle choisir ?

2. Les serviettes lavables

3. La culotte menstruelle

Choisir sa culotte menstruelle

Entretenir ses culottes et serviettes lavables

Les avantages des serviettes et culottes menstruelles lavables ?

Pratiquer le flux instinctif

Pharmacie féminine

Comment soulager les symptômes de la cystite aiguë ?

Endométriose et adénomyose

Prolapsus génital ou descente d’organe

Les accessoires indispensables pour femme

Contraception à la maison et en voyage

A la maison ou lorsque l’on voyage, la cohérence dans la prise de contraception est cruciale. Voici 5 conseils pour faciliter la gestion de votre contraception en voyage :

  1. Consultation : Avant de partir assurez vous d’être à jour concernant vos examens gynécologiques, sinon c’est peut-être le moment de prendre rendez-vous avec votre gynécologue.
  2. Planification : Assurez-vous d’avoir une provision suffisante de contraceptifs pour la durée total de votre voyage. Gardez votre ordonnance sur vous en cas de contrôle pour éviter tout problème.
  3. Fuseaux Horaires : Si vous changez de fuseaux horaires, maintenez l’horaire de prise de contraceptifs pour éviter tout décalage en ajustant votre alarme.
  4. Options Contraceptives : Réfléchissez à un autre moyen contraceptifs nécessitant moins d’attention quotidienne que la pilule si vous n’êtes pas très vigilante.
  5. Soyez Prudente : Emportez des préservatifs au cas où, pour vous protéger contre les IST (infections sexuellement transmissibles).

-A chacune sa contraception

  • Le préservatif masculin et féminin
  • La pilule et pilule du lendemain
  • Le stérilet hormonal ou cuivre
  • L’implant contraceptif
  • Le patch contraceptif
  • L’anneau vaginal
  • Diaphragme
  • Spermicide

Opter pour une méthode de contraception naturelle

Décider de revenir à des cycles naturelles à été la meilleure décision de ma vie (après celle de partir en TDM). Dans un monde où tout va trop vite, où il faut camoufler les symptômes, on prend la décision très jeune d’avaler une pilule contraceptive sans savoir qu’elles en sont les conséquences pour notre santé. Alors oui dans l’histoire on n’a pas forcément envie d’avoir tout de suite un bébé sur les bras mais, apprendre la façon dont notre corps est constitué et fonctionne a son importance, non ?

Après avoir avaler la pilule pendant des années, j’ai décidé de me tourner vers un autre moyen de contraception. Pour une question pratique, avant notre départ en tour du monde, ajouté à quelques petits problèmes de santé qui mon poussé à prendre la décision d’opter pour la pose d’un stérilet au cuivre. Pas sans mal, j’ai souffert à la pose et jusqu’à son terme 3 années plus tard.

Respecter mon corps, mon système hormonale, apprendre à m’écouter ce sont des choses essentielles que je n’avais pas apprises. Le dialogue avec votre partenaire est important, si vous ne vous sentez pas en phase avec votre contraception parler en avec lui afin de trouver les bons compromis. Dans ce choix de vie, il est primordiale et complétement indispensable d’être accompagné par son compagnon et surtout d’avoir confiance !

Ma décision est prise, c’est terminé, j’en ai marre de souffrir, je m’écoute et je m’apprend ! Pourtant ce n’est pas facile, le doute, le manque d’accompagnement, l’incompréhension des professionnels de santé et un réseau qui ne vous permet pas de discuter de ce genre de sujet encore trop peu connu. Mais voilà, depuis plus de 4 ans, même si ce n’est pas facile tous les jours, je me respecte, je suis libre et fière de connaitre mes cycles qui sont plutôt bien régulier (méthode du calendrier et des glaires cervicales) !

Mais alors ? Vous le savez sans doute, il existe plusieurs méthodes naturelles pour surveiller les périodes de fertilité. Des méthodes d’observations qui permettent de détecter l’ovulation et donc les périodes fertiles, utilisées comme méthodes contraceptives naturelles/écologiques et/ou pour favoriser une grossesse. En voici quelques-unes :

  1. Méthode du calendrier ou méthode des jours fixes : Cela implique de suivre régulièrement le cycle menstruel et de calculer les jours fertiles en fonction des cycles précédents. Cependant, cette méthode peut être moins fiable si les cycles menstruels ne sont pas réguliers.
  2. La méthode de la température basale du corps : En prenant votre température chaque matin avant de vous lever, vous pouvez remarquer une légère augmentation après l’ovulation. Cela peut indiquer le moment de l’ovulation, vous permettant de déterminer la période fertile.
  3. Méthode de la glaire cervicale : Observer les changements dans la consistance et la quantité de votre glaire cervicale peut indiquer quand vous êtes fertile. Généralement, juste avant l’ovulation, la glaire devient plus claire, plus fine et plus extensible. (Billings ou Fertilitycare)
  4. Méthode symptothermique : Combiner l’observation de la température basale du corps et des changements dans la glaire cervicale pour déterminer les jours fertiles avec plus de précision.
  5. Les applications de suivi de la fertilité : De nombreuses applications sont disponibles pour vous aider à suivre votre cycle menstruel, votre température corporelle, vos symptômes et d’autres informations pour prédire vos jours fertiles.
  6. Les tests d’ovulation : Ils mesurent les niveaux d’hormones dans l’urine pour prédire l’ovulation, mais ils ne sont pas totalement naturels, bien qu’ils soient non invasifs.

Ces méthodes peuvent être efficaces pour certaines personnes, mais elles nécessitent une observation et une régularité rigoureuses pour être fiables. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de la santé pour discuter des meilleures méthodes adaptées à votre situation et à votre corps.

-Les applications utiles pour gérer ses cycles

Il existe de nombreuses applications dans des versions gratuites mais assez limitées pour gérer vos cycles menstruels. Je pense que ça devrait être complétement gratuit de collecter ce types de données personnelles. Bref, je ne suis pas trop calé en la matière (j’utilise le calendrier papier et mobile) donc si vous avez des retours d’applications (en Français) qui fonctionnent bien pour vous je serais ravie de les connaitre !

Flo / Clue / Period Tracker / My cycles period

Être à l’écoute de son corps

Apprendre à connaitre ses cycles, c’est faire connaissance avec soi-même. Nos hormones changent, notre humeur est impactée (irritabilité), notre peau, notre transpiration, nos sécrétions, on doit allumé nos sens pour s’écouter mais alors qu’est-ce que je ressens ?

-Quels sont les symptômes normaux des menstruations ?

La plupart des femmes ressentent des symptômes mineurs d’inconfort avant et pendant leurs règles. Même si certaines femmes n’éprouvent aucun inconfort, il est tout à fait normal d’éprouver quelques symptômes émotionnels et physiques, dit syndrome prémenstruel, nos émotions et notre corps nous parlent… Il existe de nombreux symptômes associés aux menstruations qui peuvent changer au fil du temps et d’un cycle à l’autre. Chaque individu est unique mais, le niveau d’inconfort associé aux menstruations doit être raisonnable pour vous permettre de continuer vos activités quotidiennes.

Voici certains des symptômes physiques normaux des menstruations :

  • Seins sensibles et gonflés
  • Maux de tête
  • Teint et grain de peau changeant, boutons
  • Ballonnements, rétention d’eau
  • Diarrhée ou constipation
  • Douleurs au bas du dos
  • Crampes abdominales
  • Douleurs musculaires/articulaires
  • Manque d’énergie, fatigue

La bouillotte sèche ou les compresses chaudes sont mes meilleures alliées pour atténuer les douleurs. Les hormones du cycle menstruel favorisent la diarrhée ou la constipation. Par conséquent, il faut privilégiez les aliments riches en fibres et opter pour un régulateur de transit naturel comme le psyllium si vous connaissez ses désagréments. Pratiquer une activité physique intense peut aussi modifier la régularité des règles, par exemple lorsque j’ai pratiqué l’acroyoga de façon intensive lors d’événements mes cycles ce sont un peu décalé ou lorsque je suis très très fatiguée, malade…

Gestion des cycles menstruels en voyage

Avez-vous déjà entendu comment on gérait les cycles menstruels à travers les époques ?

Une question que l’on s’est posés lors d’une discussion entre filles durant notre tour du monde et c’était plutôt amusant de faire quelques recherches sur le sujet de comment faisait ses Mesdames autrefois.

Sur le sujet on trouve de sacrés pépites : en laissant couler les flux le long de leurs jambes sous leurs longues jupes, ces dames affirmaient leurs fertilités quand d’autres utilisaient des éponges de mer, des ceintures menstruelles ou encore des chutes de tissus pour absorber le sang. En 1937, le premier tampon hygiénique est inventé sous la marque Tampax, au même moment, on commercialise la coupe menstruelle qui ne connais aucun succès… Puis en 1960 on voit apparaitre les premières serviettes jetables.

La culture du jetable des protections périodiques ©lemondedesmirons

Dans toute cette évolution et nombreux sujets de controverses, les choses prennent encore un nouveau tournant ! Dans cette nouvelle air de prendre soin de notre santé et de celle de la planète, la progression des protections hygiéniques durant nos cycles mensuelles n’est pas pour nous déplaire bien au contraire !

Il n’est pas toujours facile de trouver le nécessaire pour ses cycles menstruelles à l’autre bout du monde. Quelques années avant de partir en tour du monde, j’avais déjà testé et approuvé la coupe menstruelle et les Serviettes Hygiéniques Lavables. Aujourd’hui, fabriquée dans des modèles toujours plus féminin, je préfère la culotte menstruelle en appliquant la méthode du flux instinctif que j’explique plus bas !

Quelles protections périodiques écologiques choisir ?

Les protections lavables peuvent être une option intéressante pour ceux qui cherchent à réduire leur empreinte écologique, à adopter un mode de vie plus durable et plus sain.

Les alternatives écologiques des cycles menstruels ©lemondedesmirons

Avantages des protections lavables :

  • Écologiques : Elles réduisent considérablement les déchets par rapport aux versions jetables.
  • Économiques : Bien qu’elles impliquent un coût initial plus élevé, à long terme, elles peuvent économiser de l’argent car elles peuvent être réutilisées de nombreuses fois.
  • Confortables : Les tissus utilisés sont souvent doux et confortables.
  • Personnalisables : Il existe différents modèles, tailles et niveaux d’absorption pour répondre aux besoins individuels.

Quelques points à considérer :

  • Entretien : Elles nécessitent un nettoyage régulier, ce qui peut être un inconvénient pour certaines personnes.
  • Investissement : L’investissement est élevé à l’achat, mais à long terme s’avère plus économiques.
  • Transport : Il peut être nécessaire de transporter les protections usagées lors de déplacements.
Les alternatives écologiques des cycles menstruels ©lemondedesmirons

1. La coupe menstruelle

Le compagnon idéal pour remplacer les tampons et serviettes hygiéniques jetables aux substances nocive pour la santé. Ce réceptacle sous la forme d’une coupe en silicone médical se positionne à l’entrée du vagin et permet de recueillir les flux de vos règles.

La coupe menstruelle ©lemondedesmirons

-Choisir la taille de sa coupe menstruelle ?

Au début, les premières mises en place sont parfois un peu laborieuses, on arrive pas toujours bien à la placer correctement mais, ne vous découragez pas ! La coupe menstruelle n’assèche et n’irrite pas les muqueuses et la vulve. Choisir la bonne taille est important, si vous n’avez pas encore eu d’enfant opter plutôt pour une taille S ou taille 1 les autres tailles conviendrons aux mamans.

Personnellement, j’ai opter pour la lunacopine (on l’a trouve souvent en magasin bio) que j’ai adoptée durant plusieurs années combiné avec des protèges slips lavables puisque ça n’empêche pas les fuites. Malheureusement à la pose de mon stérilet en cuivre, j’ai continué à l’utiliser pendant plusieurs cycles mais, j’avais beaucoup de douleurs au bas ventre. Comme j’ai relativement souffert de contractions utérine (vaginisme : spasmes involontaires et douloureux des muscles du vagin) avec ce corps étranger, qui compliquait le retrait de celle-ci, j’ai décidé d’arrêter son utilisation.

©lemondedesmirons

-Entretenir sa coupe menstruelle

Selon les flux de chacune, il faudra la vider une à plusieurs fois par jour ce qui n’est pas toujours pratique et toutes les 4 heures maximum. Pensez à bien prendre connaissance des modalités d’utilisations propre à chaque produit. Après chaque utilisation, laver la coupe à l’eau froide à l’aide d’un savon sans parfum et sans huile tel qu’un savon de Marseille. N’oublier de la ranger dans sa housse de protection.

-Les avantages de la coupe menstruelle ?

  • Pratique et confortable : Discrète, elle permet une protection optimale.
  • Fiable et sûre : Elle ne contient pas de produits chimiques, ni de perturbateurs endocriniens et de matières potentiellement cancérigènes ou allergènes.
  • Économique : Puisqu’une coupe, dont le prix est de 25€ en moyenne, a une durée de vie pouvant aller jusqu’à 10 ans.
  • Écologique : A raison d’une coupe tous les 10 ans, une femme n’en utilisera que 4 à 8 selon les besoins, ce qui induit beaucoup moins de déchets que les protections conventionnelles.

-Quelle coupe menstruelle choisir ?

Luneale : 24€90/coupe menstruelle 100% silicone médical platine | 📍 Fabriquée en France 🇫🇷

My Holy : 32€/pack coupe menstruelle x2 | | 📍 Fabriquée en France 🇫🇷

MyBetterCup + Applicateur : 50€/coupe menstruelle | Taille S ou L | 📍 Fabriquée en France 🇫🇷

Lamazuna : 26€30/coupe menstruelle | Taille 1 ou 2 | Coloris : transparent | 📍 Fabriquée en France 🇫🇷

Lunacopine 🇫🇮 : 25€ | Taille 1 ou 2 | 5 Coloris | 📍 Fabriquée en Finlande 

-Enna cycle avec applicateur : 42€55/pack coupe menstruelle x2 | 3 tailles |

Ayora disque cup menstruel : 47€99/disque avec applicateur | 37€99/disque sans applicateur

2. Les serviettes hygiéniques lavables

Je ne vais pas m’attarder sur le sujet des serviettes hygiéniques lavables car le principe est proche de celui des culottes de règles donc n’hésitez pas à lire la suite. Bien que je les ai utilisés pendant quelques années, mon seul petit retour sur l’utilisation personnelle des serviettes hygiéniques lavables est que je ne les trouvaient pas pratique selon les sous-vêtements portés durant la journée car elles avaient tendances à bouger. A privilégiez la nuit sinon opter tout de suite pour les culottes lavables beaucoup plus pratique selon moi.

Les serviettes lavables ©lemondedesmirons

Choisir ses serviettes hygiéniques lavables

Aujourd’hui, il existe grands nombres de fabricants indépendants qui vendent leurs propres serviettes hygiéniques lavables, offrant une grande variété de styles et de designs. Du coup je ne vais pas vous faire une liste des différentes marques qui propose ce type de produit quand moi-même je ne suis plus vraiment convaincue. Cependant, j’ai utilisé celles de chez Plim pendant plusieurs cycles et je les trouvent très bien, même si aujourd’hui elle restent au placard après être parties en tour du monde puisque je les ai remplacés par les culottes. Qui sait je les ressortiraient peut-être en cas de besoin !

©lemondedesmirons

3. La culotte menstruelle

Impossible de ne pas trouver son bonheur, la culotte de règle devient un véritable incontournable du dressing ! Et les marques l’on bien compris avec le développement de leur propre collection avec des modèles plus sexy que jamais, c’est sur on craque le slip !

Les culottes menstruelles ©lemondedesmirons

-Choisir sa culotte menstruelle

Réjeanne : De 35€ à 69€ culottes et maillots de bain | 📍 Fabriquée en France 🇫🇷

Achel par Lemahieu : De 25€ à 40€ | 📍 Fabriquée en France 🇫🇷

Elia : De 35€ à 49€ | Meïla : De 35€ à 49€ | Marguette : De 32€90 à 59€90 | 📍 Fabriquée en France 🇫🇷

Slowen : De 33€ à 59€ culotte menstruelle et modulable avec pads | 📍 Fabriquée en France 🇫🇷 |

Repeat : 49€90/3 culottes | 📍 Fabriquée en Chine

Dim : De 19€90 à 25€50 | Flux Moyen-Abondant | Jusqu’à 12h d’absorption | Coton Bio

Etam : De 25€ à 39€ | S à XXL | Flux Moyen-Abondant | Jusqu’à 12h d’absorption | Durée : 5 à 7 ans

Sisters republic : | 📍 Fabriquée au Maroc et en Égypte

La marque fait fort impression avec ses publicités chantés inspirantes et son offre pour Tester la culotte menstruelle pendant 30 jours.

Blinx : A partir de 29€90 | Certifié Oeko-Tex standard | 📍 Fabriquée en Bulgarie

Mademoiselle Culotte : De 19€90 à 26€90 | Du S au 6XL

J’ai testé les culottes menstruelles de chez Blinx et Mademoiselle culotte, je les trouve confortable, seul inconvénients chez Blinx même sur la plus petite taille elles sont légèrement trop grande pour moi. Par contre la prochaine fois j’opte pour essayer des modèles tout en coton, je n’apprécie pas trop l’extérieur en synthétique.

Mademoiselle Culotté : Un concept de box pour tous les goûts made in France ou made in Europe.

-Entretenir ses culottes et serviettes lavables (SHL)

Personnellement si j’ai la possibilité, je fait dégorger mes culottes ou serviettes menstruelles dans de l’eau froide avant de les passer en machine. Si vous n’avez pas la possibilité de le faire tranquillement, passez au moins les culottes ou serviettes sous l’eau froide pour éviter que le sang ne ce fixe au lavage. Vous pouvez les laver en machine à 40°c, vérifiez quand même les étiquettes avant lavage.

1 bassine | Eau bien chaude | 1 c à s de percarbonate de soude

Avec le temps les culottes ou serviettes menstruelles peuvent perdre de leur pouvoir absorbant avec des lessives qui contiennent de la glycérine imperméabilisant les tissus.

Préparer un bain d’eau bien chaude dans une bassine et verser 1 cuillère à soupe de percarbonate de soude puis, laisser tremper pour décrasser vos protections. (Sur du linge déjà propre)

-Les avantages des serviettes et culottes menstruelles lavables ?

  • Pratique et confortable : Peut-être portée jusqu’à 12 heures, elle permet une protection optimale. Elle existe en version pour flux normal, pour flux abondant ou culotte menstruelle de nuit.
  • Esthétique et confortable : Sous-vêtement du quotidien, jolie lingerie ou maillot de bain.
  • Économique : Le prix est de 30€-40€ en moyenne avec une durée de vie pouvant aller jusqu’à 10 ans.
  • Écologique : A raison d’une tous les 5 à 10 ans, ce qui induit beaucoup moins de déchets que les protections conventionnelles.

Pratiquer le flux instinctif

Vous en avez peut-être déjà entendu parler mais, qu’est-ce que la pratique du flux instinctif ?

Comme nous toutes, je suis passée par plein d’étapes, utilisations de serviettes hygiéniques, de tampons puis serviettes lavables. Mais, l’utilisation de la coupe menstruelle m’a permis de mieux connaître mes flux, d’apprendre sur la quantité de mes pertes et surtout de me réconcilier avec l’image peu ragoutante du sang. Cette approche permet d’ouvrir sa conscience sur ses cycles menstruels et d’apprendre à mieux se connaitre.

Le flux instinctif, aussi connu sous le nom de « méthode de l’hygiène naturelle », est une pratique ou la femme apprend à contrôler et gérer son flux menstruel sans l’utilisation de protections hygiéniques. Cette méthode repose sur la connaissance et la compréhension du corps et de son fonctionnement.

Ils existent différentes techniques pour gérer le flux menstruel, telles que la contraction des muscles pelviens pour retenir le flux, l’utilisation de protections réutilisables, ou encore des positions spécifiques du corps pour faciliter l’écoulement menstruel.

Une méthode controversée et qui suscite des avis divergents mais, qui offre une alternative naturelle et respectueuse de l’environnement aux produits d’hygiène menstruelle conventionnels. La méthode sera plus ou moins facile à adopter en fonction de son cycle et de son flux, dégout concernant l’hygiène, risque de fuites, praticabilité dans la vie quotidienne.

Il est important de prendre en compte que cette pratique exige une connaissance approfondie de son propre corps, ainsi qu’une grande implication et compréhension pour la mettre en œuvre efficacement. Avant d’adopter une méthode comme le flux instinctif, il est important d’apprendre à se connaitre davantage et pourquoi pas de se faire accompagner dans notre idée par un professionnel de la santé.

Pharmacie féminine

En tant que femme, on est souvent confronté à rencontrer différentes problématiques au cours de notre vie, syndrome prémenstruel, troubles menstruels (règles irrégulières), ménorragie (règles abondantes), dysménorrhée (règle douloureuses), aménorrhée (absence de règles), ménopause, endométriose, prolapsus,sécheresse vaginales, infections urinaires (cystites), herpès ou encore mycoses vaginales.

Vous connaissez vos cycles, vos problématiques, vous ne pouvez donc pas négligez votre pharmacie si vous partez en voyage. De mon côté pour notre départ en TDM, j’avais prévue un ovule en cas de mycose, de l’homéopathie et antibiotique pour une potentielle récidive d’infection urinaire. Je n’ai rien eu de tout ça, mais…

J’ai ressenti de fortes douleurs au bas ventre durant notre tour du monde, notamment en Birmanie, elles m’ont fait douté sur la pose mon stérilet, j’avais donc envisagé de me le faire enlever en Nouvelle-Calédonie pour avoir une prise en charge puisque cette intervention n’était pas couverte par notre assurance voyage (chapka aventure). Puis, j’ai finalement réussi à attendre la date du terme malgré des souffrances mensuelles.

-Ma pharmacie naturelle : mes indispensables !

(Article à venir)

-Comment soulager les symptômes de la cystite aiguë ?

-Boire 500ml d’eau, puis, si possible, 300ml toutes les demi-heures, l’hydratation est importante, cela favorisera l’élimination des bactéries.

-L’alcalinisation de l’urine réduit les symptômes : ajouter 5ml de bicarbonate de soude à l’eau de boisson toutes les 6h.

Dans ma pharmacie de secours homéopathique, j’ai toujours sur moi :

Apis mellifica : Miction fréquente avec brûlures et douleur aiguë au niveau de la vessie, émission d’urine en petites quantités, absence de soif.

Nux vomica : Douleur vive et envie d’uriner pressante, sentiment que c’est intolérable et besoin d’un soulagement immédiat, douleur intense avant et après la miction.

J’ai déjà subit quelques épisodes pas très sympathique de cystite aiguë, honnêtement en plein trek à la Réunion j’ai commencé a ressentir que j’allais en faire une sans doute lié au manque d’hydratation. J’ai eu la présence d’esprit d’emporter avec moi un tube d’Apis Mellifica car il correspond à mes symptômes et je peux vous dire que ça m’a littéralement sauvé la mise.

Voici quelques produits naturels que je conseil dans le cadre de mon travail :

Jus de cranberry : empêche le germe de se coller à la paroi de la vessie, il est connu pour les infections urinaire dont 1 femme sur 2 a déjà souffert. 1 verre le matin/1 verre le soir

-La sauge Officinale (Salvia officinalis) est la plante incontournable de la sphère féminine, elle est connue pour agir sur de nombreux troubles féminins grâce à son action oestrogen-like (mime l’action de l’œstrogène dans l’organisme). Elle est utile en cas de transpiration excessive, règles abondantes, règles douloureuses ou irrégulières et ménopause (en teinture mère et infusions).

En gémmothérapie :

-Le framboisier (Rubus Idaeus) est un régulateur et un stimulant de la fonction ovarienne chez la femme. Il équilibre la sécrétion des œstrogènes et de la progestérone, il est efficace en cas de règles douloureuses, recommandé en post-ménopause et ménopause.

-L’airelle (Vaccinium vitis idaea) à une action diurétique (draine la vessies) en cas de cystites récidivantes, c’est un désinfectant urinaire efficace, elle élimine les pierres aux reins. Elle contient des phytohormones actives pour la régularisation du cycle menstruel et agit comme antispasmodique.

-Les complexes de gemmothérapie féminins qui regroupent différents bourgeons d’arbres.

Aussi, je t’invite à lire mon article ➡ Douceur Cerise : L’Art de la Beauté et de la Santé en Chartreuse pour en apprendre davantage sur la gemmothérapie. Il est important de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic précis et un traitement adapté à chaque situation.

Endométriose et adénomyose

L’endométriose est un développement de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l’utérus. L’adénomyose est une forme particulière d’endométriose qui touche le muscle utérin.

Il existe 3 formes d’endométrioses : endométriome kyste d’endométriose aux ovaires, endométriose superficielle, endométriose profonde.

Symptômes : douleurs aiguës au moment des règles, rapports sexuels douloureux, règles abondantes et longues, saignements anarchiques, troubles intestinaux et urinaires aggravés pendant les règles, difficultés à marcher, mal au dos, fatigue chronique…

Pour vous informer sur l’endométriose et adénomyose rendez-vous sur le site www.endofrance.org.

Prolapsus génital ou descente d’organe

Le prolapsus génital chez la femme est un glissement d’un ou plusieurs organes pelviens dans le vagin. Vous souffrez de prolapsus ? Vous pouvez vous informer sur la pose d’un pessaire dispositif introduit dans le vagin dont le but est de maintenir les organes pelviens (vessie, rectum, utérus) à leur place.

Les accessoires indispensables pour femme

Non, je ne vais pas parler de ce que vous imaginez… On ne va pas faire une réunion Tupperware ! Ce que j’entends par accessoires, ce sont des objets qui peuvent nous sauver la mise à nous les femmes et surtout… si vous êtes une pisseuse comme moi, merci mes adorables pisses Mémé à gogo !

Lorsque je pars avec l’aménagement de mon Peugeot Partner, il n’est pas toujours facile de trouver l’endroit idéal surtout en ville. Ne parlons pas de l’absence de toilette publique, ou de celle dans lesquelles on préfère même pas mettre les pieds…

Je vous jure qu’il m’a sauvé la vie à plusieurs reprises quand j’utilise pas une casserole, celles qui ont connues un épisode d’infection urinaire me comprendrons…

©lemondedesmirons

Savez vous aussi qu’il existe des applications qui références les toilettes publiques, personnellement on a souvent utilisé wikicamp, park4night lors de nos roads trip pour trouver eau, douche, toilettes et autres services.

Résumé de la gestion des cycles menstruels facilitée pendant les voyages :

  1. Calcul du cycle : Utilisation d’applications de suivi de cycle.
  2. Produits hygiéniques : Optez pour des produits hygiéniques écologiques et faciles à transporter.
  3. Hygiène personnelle : Respectez des règles d’hygiène : lavage des mains avant/après avoir manipulé des produits hygiéniques menstruels.
  4. Gardez une trousse : Une pharmacie contenant le nécessaire à vos problématiques et vos douleurs.
  5. Écoutez votre corps : Être à l’écoute de son corps, des changements de cycles menstruels et consultez un professionnel de santé en cas d’anomalies.

Gérer sa contraception et ses cycles menstruels pendant les voyages ou dans la vie quotidienne nécessite une planification préalable, une connaissance de son corps et une cohérence dans les pratiques d’hygiène et de prise de contraceptifs. Prendre soin de sa santé reproductive est une part importante du bien-être général, peu importe où vous vous trouvez dans le monde. A vous de jouer !

Similar Posts

2 thoughts on “Gérer sa contraception et ses cycles menstruels en voyage et au quotidien

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :