Une oasis, notre coup de coeur Namibien


C’est vrai, des coups de cœur en Namibie, il y en a eu plusieurs …

Mais il y a celui-là et on s’en souviendra particulièrement … Il nous a fallu parcourir de nombreux kilomètres pour rejoindre cet endroit plus au Nord de la Namibie. Dans ce petit coin aux nombreuses couleurs, perdu au milieu d’une large étendue poussiéreuse, une oasis apparait sous nos yeux. Ici, on vit comme autrefois et c’est ici que la magie a opéré. Nous avons trouvé à cet endroit beaucoup d’authenticité et c’est souvent ce que l’on cherche lorsqu’on voyage.

IMG_1418 (2)La tête dans les arbres ©lemondedesmirons

 

Bienvenue dans l’oasis de Kunene

On sort du parc d’Etosha avec quelques regrets de ne pouvoir y rester encore plus longtemps pour admirer Arte depuis notre fenêtre de 4×4, on prend la route en direction du Nord-Ouest à la limite de l’Angola. La route est plutôt longue puisqu’une bonne partie se déroule sur de la gravel road, ce qui veut dire à vitesse réduite, de quoi admirer le paysage changeant sur le trajet. Nous avons longuement hésité concernant le chemin à emprunter pour nous y rendre. (Petit conseil si vous utilisez Maps Me, le temps de trajet n’est pas très fiable). On suit la route C35-C41 pour arrivée à la petite ville d’Opuwo pour nous ravitailler en essence et en vivre. Nous avons beaucoup de mal à gérer la fatigue accumulée en route et le côté insistant, oppressant des Himbas souhaitant gagner quelques pièces en échange de leur art ou de leurs services. La fatigue nous fait souvent ressentir les émotions de façon excessives, ce qui ne nous permet pas toujours d’avoir le recul sur l’ampleur de la situation. De quoi replonger un instant dans notre immersion en Inde et son ascenseur émotionnel et humain …

IMG_1348 (2)Sur la route de la ville d’Opuwo ©lemondedesmirons

On sort d’Opuwo pour rejoindre la C43 où nous sentons une toute autre atmosphère nous gagner. La vie, avec des scènes qui nous touchent à même le cœur, des enfants responsabilisés si tôt à qui l’on donne un travail comme la difficile tâche de rapporter de lourds bidons d’eau sur plusieurs kilomètres. C’est ça voyager, c’est vivre les émotions et appréhender les différences et les difficultés de la vie pour en comprendre le sens.

Notre itinéraire sur la piste de poussière promet d’être long et enrichissant. Nous traversons de petits villages traditionnels Himbas construits de branches et de terre argileuse, terriblement minimalistes ! Quelques fois des troupeaux de chèvres nous bloquent le chemin et les nombreux jeunes bergers nous regardent passer avec des gestes de saluts.

IMG_1350 (2)La piste qui mène à Epupa Falls ©lemondedesmirons

Puis, comme une arrivée impossible après ce trajet de réflexions, (pendant que nous roulons nous avons le temps de refaire le monde, pas vrai ?), du haut de cette petite montée, nous apercevons une magnifique ligne verte faite de palmiers verdoyants dans ce milieu désertique. Bienvenue à Epupa Falls !!

IMG_20191016_184033Epupa Falls ©lemondedesmirons

Apparait sous nos yeux la « rivière Kunene » qui forme une partie accessible de la frontière entre l’Angola et la Namibie pour rejoindre l’océan Atlantique.

IMG_1484Rivière Kunéné ©lemondedesmirons
IMG_1378 (2)Rivière Kunéné ©lemondedesmirons

En cet endroit prend forme une multitudes de cascades dont la chute la plus haute est de 37 mètres de haut, la rivière ce rétrécit alors dans un canyon vertigineux de roche érodée.

IMG_1483

IMG_1474 (2)Epupa Falls ©lemondedesmirons

Un paysage aux coloramas variés à couper le souffle ou naissent quelques baobabs, sans aucun doute un des plus beaux tableaux à admirer de nos voyages.

IMG_1442Les baobabs d’Epupa ©lemondedesmirons

Ce territoire de l’ethnie des Himbas connu depuis toujours sous le nom de « l’eau qui fume » a pourtant été menacé à plusieurs reprises depuis l’année 1920 par le projet de construction d’un barrage pour devenir énergétiquement indépendant avec pour objectif de submergée plus de 300 km2 de terres. Le combat de la population et des éleveurs a permis de sauver l’écosystème et ainsi sa faune et sa flore indispensable à leur alimentation et celle du bétail mais aussi en préservant leurs ancêtres enterrés sur ces terres. Vous pouvez organiser une visite d’un village Himba directement auprès de votre logement, personnellement nous avons fait le choix de ne pas nous y rendre.

IMG_1524Tribu Himba ©lemondedesmirons

Traditionnellement les femmes Himbas se teignent la peau en rouge avec une pommade réalisée à base de graisse de vache et de poudre d’ocre rouge qui leur permet également de se protéger de l’ardeur du soleil, de la sécheresse de l’air et des insectes. Leurs cheveux sont coiffés en tresses lisses et épaisses enduites avec cette même pommade. Les hommes portent eux, après la circoncision une queue de cheval avec le reste du crâne rasé, qu’ils recouvrent après le mariage d’un bonnet en coton qui lui donne une forme effilée en une sorte de crochet très graphique.

Les hommes et femmes Himbas, sont vêtus d’un simple pagne en cuir et se fabriquent des sandales avec des pneus de voitures.

IMG_1390 (2)Souvenirs de Namibie ©lemondedesmirons

Les Himbas se nourrissent de porridge de maïs non fermenté (farine de maïs dont le son est retiré, mélangée à de l’eau), de lait fermenté et de viande de leur élévage.

IMG_1356Notre emplacement de camping ©lemondedesmirons

 

La rencontre incroyable d’un petit Homme

C’est en repartant de cet incroyable endroit que nous faisons cette jolie rencontre. Après avoir mûrement réfléchi et demandé conseil pour notre itinéraire auprès de notre hébergement, qu’une fois encore on nous déconseille (perte de temps) de passer par cette route qui longe la rivière et que nous avons regretté de ne pas pouvoir prendre à l’aller. Cependant on reste sur notre position de recommandations d’un propriétaire de Airbnb rencontré plus tôt. Et nous n’avons pas regretté en empruntant D3700 pourtant pas la meilleure des routes en terme de qualité mais longé la rivière nous à réservé bien des surprises … 

IMG_1550 (2)Sur la route D3700 ©lemondedesmirons

Nous suivons cette ligne vert qui borde la rivière, la route est actuellement en travaux, certaines portions ressemble à un vieux souvenir de San Francisco avec ses routes si abruptes qu’on ne sait ce qu’il va y avoir de l’autre côté.  On profite des différentes vues que nous offrent la frontière formée par cette rivière, les enfants de l’autre côté nous font de grands coucou, puis on aperçois quelques animaux.(Singes, Inséparables rosegorge, Steenbok … mais pas de croco à l’horizon)

IMG_1548 (2)Rivière Kunéné ©lemondedesmirons

Et la c’est le drame … On traverse un ancien lit de rivière sans mettre le mode 4×4, voilà le résultat !! C’est la première fois que l’on se retrouve dans cette situation et nous sommes seul au monde ou presque … 

GOPR4113_MomentEmbourbée dans du sable ©lemondedesmirons

On sort de la voiture, à chacun son côté, une pelle, une feuille de palmier on creuse on creuse on creuse … C’est pas la bonne méthode alors on essaye avec les cales fournis par notre agence de location, elles sont beaucoup trop petites et s’enfoncent complétement dans le sable. Mick va chercher des plus grandes feuilles de palmes tomber plus loin alors qu’un petit garçon arrive en renfort … Un petit homme berger équipé d’une machette, il nous aide à façonner les feuilles pour créer de plus grandes cales. La communication avec lui est très primaire, on se présente et sommes heureux de le rencontré, la troisième fois est la bonne on arrive à sortir de cette situation pour continuer notre route … Pour le remercier on lui laisse quelques bracelets fait mains, une bouteille d’eau et des pommes !!

GOPR4117_MomentùRencontre avec un petit homme berger ©lemondedesmirons

 

Où dormir ?

Epupafalls viewpoint campsite

Si vous voulez de l’authenticité on vous conseille ce camping qui appartient aux Himbas, il surplombe la rivière depuis une colline de quoi en prendre plein les yeux. Personnellement si nous n’avions pas effectué de réservation c’est ce que nous aurions fait !!

 

Omarunga Lodge and campsite

Cet endroit calme est parfait pour trouver le repos tout en admirant la nature. Nous avons profité de ce temps pour nous abandonner à la lecture. Le cadre est reposant et idéal pour se laisser aller à la méditation et au lâcher prise, on s’y sent particulièrement bien…

IMG_1357Notre emplacement de camping ©lemondedesmirons

 

Epupa Falls Lodge

Campsite 200N$(11€22)/personne

Lodge magnifique avec vue sur la rivière et les chutes, proche du petit sentier de randonnée qui longe la rivière à la rencontre des crocodiles.

Tu apprécie notre article met une étoile

💬 Alors c’est quoi ton coup de cœur en Namibie ?


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.