5200 km à vélo de la Norvège à l’Espagne


5200 kilomètres à vélo de la Norvège à l’Espagne en traversant 7 pays, ils l’ont fait et ils nous raconte …

A l’heure ou l’empreinte carbone nous tourmente, de nombreuses personnes trouvent de nouvelles alternatives pour voyager … Elle représente certains avantages entre exploitation de ses capacités physiques et mentales, le travaille de la confiance en soi et le développement de sa forme physique. Tout cela dans un esprit slow travel à travers la variété de chemin emprunté, le temps de faire un voyage spirituel à travers soi.

Norvège-prise droneNorvège, droits réservés ©Unmondeàvélo

SOMMAIRE

Interview: 5200 km à vélo de la Norvège à l’Espagne

–› Qui êtes-vous ?

–› Pourquoi avoir opté pour le vélo comme mode de transport ?

–› Comment avez-vous préparez cette aventure ?

–› Quel parcours et quels pays avez-vous traversés durant ce périple ?

–› Parler nous un peu de votre organisation pour un tel périple ?

–› Avez-vous rencontrez des difficultés pendant ce voyage ?

–›Avez-vous eu un coup de cœur sur le chemin ?

–›Depuis combien de temps voyager vous à vélo ? Quel est le plus mémorable de vos voyages ?

–›Quel est votre prochain projet et destination ?

–›Où pouvons-nous suivre vos prochaines aventures ?

Interview: 5200 km à vélo de la Norvège à l’Espagne

Qui êtes-vous ?

 Nous sommes Mila et Denni, un couple franco-italien. Nous nous sommes rencontrés il y a un peu plus de 4 ans, alors que nous étions en vacances à Bayonne. Dès le début, nous avons parlé de notre envie commune de partir voyager et c’est sans doute ce qui nous a lié. Quelques mois après, nous avons commencé à préparer nos projets de voyage. Depuis 2017, nous avons donc tout lâché pour suivre nos rêves.

Espagne-5000kmMila et Denni en Espagne, droits réservés ©Unmondeàvélo

Après un tour d’Europe à vélo en 2017, un demi-tour de France en 2018, nous avons à nouveau traversé l’Europe en 2019, de la Norvège à l’Espagne. Et dire que nous n’étions pas cyclistes à la base ;-). Depuis notre départ, nous avons décidé de faire du voyage à vélo notre mode de vie.

Nous partageons tout cela sur notre blog Un Monde à Vélo.

 

Pourquoi avoir opté pour le vélo comme mode de transport ?

Pour la simple et bonne raison que nous n’avions pas envie de “consommer” la planète. Le fait de voyager lentement nous permet de découvrir les régions autrement, de nous imprégner un peu plus des paysages, des gens, des coutumes locales et des rencontres. Il n’y a même pas besoin de prôner que l’on voyage hors des sentiers battus tant cela fait partie intégrante de notre mode de transport.

Espagne-DenniEspagne, droits réservés ©Unmondeàvélo

Nous avons aujourd’hui plus de 17 000 km au compteur. Nous ne cherchons pas à battre de record, loin de là. Mais cet indicateur nous permet de réaliser que même à la force de nos jambes, nous sommes capables d’atteindre des sommets et des régions magnifiques.

 

Comment avez-vous préparez cette aventure ?

Notre secret, c’est de ne pas vraiment préparer. Surtout pour des voyages comme ceux-ci. Il faut avoir un peu d’argent de côté (c’est mieux, même si la communauté cyclo est super solidaire et qu’il est facile de bivouaquer) puis du temps.

Trop se préparer implique souvent de perdre en flexibilité. Tout ce que l’on a chez nous, on le trouvera sur la route si besoin, surtout lorsque l’on part en Europe. Finalement, il faut apprendre à lâcher prise et laisser les choses venir. Rien que pour notre itinéraire, nous avons simplement suivi des traces GPS, fait quelques détours par-ci par là et dormi au fil de l’eau.

Bivouac-NorvègeNorvège, droits réservés ©Unmondeàvélo

La partie qui sera finalement importante en amont, c’est de bien penser au vélo que l’on souhaite et à l’équipement nécessaire selon les régions et leur climat. Il faut se renseigner un peu sur le matériel (les blogs des cyclovoyageurs sont souvent de vraies mines d’or). Mais ce que l’on a pu constater, c’est qu’il n’y a que l’expérience qui nous dira ce qui nous conviendra le mieux. Il ne vaut mieux pas investir énormément dès le début.

Maintenant que l’on se connaît bien, il n’y a qu’à faire nos sacoches, éventuellement changer quelques bouts de notre équipement et hop, on part !

 

Quel parcours et quels pays avez-vous traversés durant ce périple ?

Nous avons traversé en tout 7 pays : la Norvège, la Suède, le Danemark, l’Allemagne, la Belgique, la France et l’Espagne en 150 jours. Nous avons suivi le tracé du futur EuroVelo 3, un itinéraire cyclable qui permettra à l’avenir de relier deux grands lieux de pèlerinage : Trondheim et Saint-Jacques-de-Compostelle.

dji0087Droits réservés ©Unmondeàvélo

Pour l’instant, l’EuroVelo 3 est encore en construction, mais elle est déjà bien avancée au niveau de la signalisation. D’ailleurs, c’est facile de la suivre dès à présent avec les traces GPS. Elle fait aux alentours de 5 400 km, nous avons mis 5 mois à la parcourir, en prenant notre temps.

Parler nous un peu de votre organisation pour un tel périple ?

En amont du voyage, il y a évidemment un peu de choses à anticiper. Tout dépend de la région où l’on va se rendre, il faut prévoir un équipement adéquat. Et puis, si on part longtemps, de quoi faire face à tous types d’intempéries et de situations avec son vélo. Après, dans tous les cas, on trouve facilement les produits que l’on oublie sur place si besoin !

Une fois sur la route, comme je le disais plus haut, on suit nos envies au jour le jour. En effet, nous sommes soumis aux éléments extérieurs comme le temps ou encore la fatigue. C’est pourquoi nous préférons voir au quotidien où la vie nous mènera. C’est un véritable exercice de lâcher prise au début, mais une fois que l’on y arrive, c’est un vrai bonheur.

dsc7939Droits réservés ©Unmondeàvélo

Parfois, nous n’avons pas du tout l’envie d’avancer, alors on fait 20km et on pose notre tente. Parfois, c’est tout l’inverse, nous partons avec une belle forme et atteignons les 100 km sans même nous en rendre compte.

Nous voyageons avec une tente et de quoi se restaurer. Nous avons toujours un ou deux jours de réserve, au cas où nous aurions un problème sur la route. Et puis, nous nous arrêtons régulièrement refaire notre stock pour le reste. Ce ne sont pas les boutiques qui manquent !

Côté physique, le corps est une machine magnifique. La forme physique vient d’elle-même aussi, au fil du temps. Au début, on fait moins de kilomètres, les montées sont rudes et on sent nos muscles. Puis, ça passe.

 

Avez-vous rencontrez des difficultés pendant ce voyage ?

Aucune. À part l’ennui !

Quand on part pour un tel périple, on est prêt à affronter plusieurs difficultés. Et notre avantage, c’est que l’on a désormais l’expérience. Nous avons eu froid en Norvège, mais nous avions l’équipement pour faire face à ça. Ou nous avons crevé sur les routes, mais en 30 minutes, c’était réglé. Il y a parfois des petits bobos, mais ça ne dure jamais bien longtemps. Jusqu’ici, les galères, nous les avons plutôt vécues en empruntant d’autres moyens de transport finalement 😉

La majeure partie des difficultés auxquelles nous avons fait face étaient dans notre tête. On dépeint souvent le voyage à vélo comme un idéal de lenteur, mais la lenteur dans certaines zones peut être synonyme d’ennui. Et quand on s’ennuie parce que l’on passe dans une région peu intéressante, c’est long. Très long. Ce n’est pas une histoire de quelques heures, mais de jours. C’est ce qui nous est arrivé en Allemagne par exemple, où nous avons traversé des champs de blé pendant près de 1 000 km.

 

Avez-vous eu un coup de cœur sur le chemin ?

Plusieurs même. Ils sont très nombreux ! Même en Allemagne d’ailleurs, car les villes entre les champs de blé étaient vraiment sympas.
Mais, notre expérience de la Norvège reste la plus marquante. Nous avons roulé plusieurs jours dans les montagnes, dans des zones reculées. Nous étions seuls au monde, face au décor. Ça a été révélateur de ce que l’on cherche lorsque nous voyageons à vélo et de ce que l’on fera à l’avenir : se perdre dans des zones loin de toute civilisation. Au-delà de la beauté des paysages, c’était une expérience exceptionnelle pour nous.

Allemagne-champsdeblé

Allemagne, droits réservés ©Unmondeàvélo

Depuis combien de temps voyager vous à vélo ? Quel est le plus mémorable de vos voyages ?

Nous voyageons depuis 3 ans en Europe. Il n’y a pas de voyage plus mémorable que d’autre, mais des expériences dans le voyage qui le sont plus que d’autres. Nous avons gardé un sacré souvenir de notre traversée de la Serbie, Macédoine et Albanie. Nous avons hâte de retourner à nouveau dans cette région. Notamment parce que l’accueil là-bas a été unique. Les gens sont vraiment adorables et ouverts, nous avons passé notre temps à échanger avec les locaux !

 

Quel est votre prochain projet et destination ?

Nous partons dès que nous le pourrons vers l’Asie. Notre départ a été reporté avec le confinement. Cette fois, nous voguerons au fil de l’eau, selon les envies. Un voyage sans destination, sans date de fin, c’est encore mieux selon nous. Nous verrons bien jusqu’où nous irons cette fois. Loin de l’Europe, ça c’est sûr en tout cas !

dsc2298

Droits réservés ©Unmondeàvélo

D’ailleurs, comme il est souvent difficile de se décider sur un itinéraire, nous avons même décidé de soumettre l’itinéraire de notre voyage aux votes de nos lecteurs. Nous les lancerons régulièrement sur les réseaux et avons hâte de voir ce que ça donnera 😉

 

Où pouvons-nous suivre vos prochaines aventures ?

Nous sommes un peu partout sur les réseaux sociaux et les tenons régulièrement à jour.

Vous pouvez nous suivre :

– Sur notre blog : https://un-monde-a-velo.com

Pour prendre une douche chaude ou faire des jolis rencontres sur la route on vous conseille l’application Warmshowers.

Merci à Mila et Denni pour cette interview, merci de nous inspirer de nouvelles idées d’aventures, nous vous souhaitons une excellente réussite dans vos projets !!

 

👍 Like cette interview si tu as aimé son contenu

💬 Commente l’article et partage toi aussi ton expérience avec nous


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.